22May,18

Cent milliards de soleils et quelques chagrins

À 18h45

La danse comme espace poétique et énigmatique
Où commence la danse ? Enfant je faisais de la balançoire pendant des heures, je ne voulais pas que cesse ce moment de vertige…je danse pour retrouver cet état d’apesanteur…et ce cœur qui se soulève !
La danse comme jaillissement, fulgurance, état d’apesanteur.
La danse comme soulèvements, tensions…
Danser pour se sauver, pour se rendre légères.
Ces femmes parlent aux rivières de leurs amours perdus, et le silence leur répond, comme une invitation.
Elles entrent dans une chambre vide et dansent, tremblantes, entrent en vibration, se donnent la main, se séparent, s’accueillent, s’accompagnent.

Habiter des espaces clos pour leur faire révéler de la poésie, du temps, du souvenir, de l’illusion, de l’improbable. Mettre en doute notre perception ordinaire de l’espace pour y installer du sentiment, de l’émotion et de l’énigme. Sensible, toujours, dans les vibrations de couleurs passant du chaud au froid.
La danse est un cérémonial.

CONTACT / TARIFS

agora.stjulienchapteuil@gmail.com
04 71 07 40 28
Gratuit – 16 ans
3 euros. Réservé aux familles des classes d’Araules et de Tence.

Durée : 50 min

  lieu:   Théâtre Municipal d’Yssingeaux

  Date:   22 Mai 2018

Loading ..